L'Indre en Berry La Berrichonne de Châteauroux
Retour à la liste des actualités | 19 Février 2021 |
CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE

PARIS FC - CHÂTEAUROUX

Le groupe professionnel aborde un nouveau match important pour sa survie. Les joueurs du Paris FC seront leurs adversaires du weekend. Benoît CAUET s’est présenté en salle de presse pour parler de cette future rencontre…

 

Place à la 26ème journée de Championnat de Ligue 2 BKT. Benoit CAUET est passé devant les micros des journalistes pour la traditionnelle conférence de presse d’avant-match et faire le point sur cette nouvelle opposition.

Retrouvez des informations sur la rencontre à venir en cliquant ici.

Prendre le maximum de points.

« On va affronter une équipe qui fait beaucoup de matchs nuls et qui était très bien partie dans ce championnat. Tout le monde la voyait comme une équipe qui pouvait prétendre à mieux à ce moment de la saison. Depuis les dix derniers matchs, ils ont plus de difficultés mais ils obtiennent quand même des matchs nuls en revenant bien au score s’ils sont menés. C’est un groupe compact, bien en place, bien organisé, avec un attaquant qui fait partie des meilleurs de la Ligue 2… Donc on va là-bas avec nos idées et de poursuivre sur ce que l’on veut faire, en essayant de faire quelque chose de plus ! Si on regarde les statistiques après les cinq ou six derniers matchs, on est pratiquement supérieurs à nos adversaires… Mais pas au niveau des points. Le match contre Chambly ne peut pas nous suffire ! Il faut cette étincelle, un match référence… ça viendra peut-être en modulant l’équipe, afin d’avoir une meilleure efficacité offensive. Contre le FCCO, on a fait un très bon match, tous ensemble, contre les autres, on a eu des occasions, mais on a été beaucoup moins efficace, que ce soit à Niort ou lors du dernier match contre Le Havre. »

 

Des changements possibles en attaque ?

« On ne parvient pas à faire ce dernier geste qui nous fera prendre l’avantage. Ce qui est positif, c’est que sur l’ensemble des matchs, on continue de provoquer nos adversaires pour qu’ils déjouent, mais on n’est pas récompensé. On doit continuer dans cette voie, on a travaillé là-dessus cette semaine. On essaie d’aider les joueurs, on leur demande d’être encore plus exigeants avec eux-mêmes. Yanis MERDJI a des capacités footballistiques importantes, il est également très habile techniquement, il est peut-être même un peu trop joueur parfois. Il fait partie des joueurs qui peuvent nous aider, comme Siriné, comme Gilles, comme Razak… Il a son mot à dire. Tout le monde est en éveil, ils sont tous sur le qui-vive et peuvent prétendre à entrer dans le groupe et l’équipe. »

 

Rémi MULUMBA de retour.

« On avait tenté de mettre Ilyas CHOUAREF dans un autre rôle pour compenser ce manque au milieu de terrain. J’avais fait ce choix car il est capable de le faire, il a ce volume de jeu nécessaire au poste. Ce n’est pas son jeu mais il s’est employé à le faire et je trouve qu’il a fait un bon match. Ensuite, Rémi, c’est un joueur qui a de l’expérience et qui est important dans ce groupe. Il nous aide dans notre jeu, c’est peut-être l’un des seuls éléments capables de gérer les temps forts et les temps faibles de l’équipe. Ce retour nous aidera donc forcément, c’est une très bonne chose. »

 

Des joueurs pas récompensés de leurs efforts.

« Je ne peux pas regarder le classement. J’ai mal pour mes joueurs… Quand je vois le travail qu’ils fournissent aux entraînements, quand je vois la débauche d’énergie, quand je vois les statistiques qu’il y a à la fin des matchs… Et que je ne vois pas de résultats, ça me désole pour eux. Aujourd’hui, ce n’est pas normal ! Donc on ne pense absolument pas à la défaite, on parle du match contre le Paris FC pour aller le gagner. On parle d’y aller avec notre jeu, pour déjouer cette équipe. Ça sera difficile, mais je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas ramener quelque chose de ce déplacement. On a les capacités nécessaires pour imposer notre jeu au Stade Charléty, à nous de bien négocier les temps forts et faibles du match, mais on a les armes pour bien défendre et bien attaquer. »