L'Indre en Berry La Berrichonne de Châteauroux
Retour à la liste des actualités | 16 Octobre 2020 |
CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE

LE HAVRE - CHÂTEAUROUX

Avant ce prochain déplacement en Championnat Ligue 2 BKT, le Coach est passé devant les micros des journalistes pour faire le point lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match…

 

Les « Bleu et Rouge » retrouvent la compétition après la trêve. C’est dans le vestiaire visiteur du Stade Océane au Havre que notre effectif prendra place demain soir. En attendant, le coach s’est exprimé lors de la conférence de presse d’avant-match…

Retrouvez des informations sur la rencontre à venir en cliquant ici.

Nouveau défi. Quel objectif ?

« On va au Havre avec des ambitions, on doit faire le meilleur match possible pour essayer de gagner ou de prendre au moins un point. C’est une équipe qui compte 3 victoires et 3 défaites, et elle a perdu des joueurs importants comme KADEWERE (Lyon) et GUEYE (Marseille)… Malgré ça ils ont su recruter pour avoir une équipe solide. Il y a Khalid BOUTAÏB qui est arrivé, c’est un très bon joueur ! Le Havre est une équipe qui a de l’ambition et qui est managée, selon moi, par l’un des très très bons tacticiens français. On a beaucoup de respect pour ce collectif. Plus généralement, on s’aperçoit de semaine en semaine que ce championnat est très serré et que les matchs se jouent sur pas grand-chose. On se déplace donc avec des intentions et l’ambition de faire un résultat même si on entre dans une série où on va affronter des équipes ambitieuses et qui peuvent aussi être dangereuses lors des places finales. On va devoir faire un match avec beaucoup d’intensité, le HAC est une équipe qui a un très bon jeu de possession et il faudra les gêner dans ces phases en étant solides. Dans notre jeu, on pourra se retrouver bloc-bas si on n’arrive pas à avoir la possession, mais il faudra tout de même avoir des phases où on arrive à récupérer des ballons chez eux pour pouvoir se créer des occasions. Commencer un match en se disant : « il ne faut que défendre », ce n’est pas concevable pour moi. »

 

Dernier match avant la trêve : victoire 2-0 contre Niort.

« On se souvient du contexte avant le match : où cette victoire était très importante. On a su aller chercher cette victoire mais on ne peut pas se contenter de ce simple résultat… L’idée est d’enchainer et d’avoir des résultats positifs réguliers. Avant Niort, on sortait d’un match très très moyen à Chambly : il fallait absolument qu’on propose autre chose. On a eu le bonheur de gagner mais ça fait déjà quinze jours… On a fait un match d’entraînement intéressant contre Auxerre couplé à une bonne semaine d’entraînement malgré les circonstances que l’on connaît tous. »


Une crise sanitaire très présente.

« Du point de vue de l’entraîneur que je suis, on avait parlé en début de saison du fait de devoir « s’adapter ». On est en plein dedans. Je suis également un citoyen, et au même titre que l’ensemble des français je suis très embêté par cette situation. On se pose beaucoup de questions… C’est quelque chose d’anxiogène ! Des couvre-feux vont être mis en place… C’est toujours difficile à gérer mais il faut avoir la force de caractère, dans un collectif particulièrement, pour être heureux ! Je sens beaucoup de gens touchés par cette situation, il faut qu’on soit conscient d’avoir la chance de pouvoir jouer au football : c’est une très bonne nouvelle pour nous, sportifs. »


CISSÉ suspendu : MORANTE en place.

« L’absence d’Ibrahim CISSÉ n’est pas une crainte. Quand on démarre une saison : on sait que ce genre de situation peut arriver. Léandro MORANTE va le remplacer dans l’axe. On doit faire en sorte qu’il soit dans les meilleures dispositions. Il y a eu un match d’entraînement contre l’AJ Auxerre la semaine dernière : ça lui a permis d’avoir 90’ dans les jambes, comme d’autres joueurs. Il n’y a aucune crainte sur sa faculté à se mettre au niveau et à remplacer avec brio Ibrahim. »

 

Le placement de CHOUAREF est une problématique ?

« On peut commencer un match en pointe et se retrouver très vite sur un côté. J’aime bien avoir un trio d’attaquants capable de se retrouver dans l’axe ou à gauche, dans le cas d’Ilyas. Mais c’est effectivement une des questions que je me pose par rapport à son positionnement… Cette semaine, il a beaucoup travaillé dans le couloir avec Christopher OPÉRI ! »