Saison 2017-2018

ACTUALITÉS

Valenciennes FC - Berrichonne

Le groupe des 18

A noter la convocation de Jessy MARTIN, jeune gardien du Centre de Formation

Suspendus : /

Blessés : M. HASSEN - F. NIANG - L. SOUCHAUD - M. MERGHEM
M. BARTHELME (abs)

------

Point Presse avec Jean-Luc Vasseur

"On reprend ce championnat et les matchs Retour ont toujours une saveur particulière. Face à Valenciennes cette saveur sera celle de la revanche. Même si nous avons conscience que notre adversaire n'aura pas la même physionnomie que le 4 août dernier. J'ai regardé le match de Coupe de France face à l'OM et même si cela reste un match de Coupe où les joueurs surjouent, j'y ai vu de bons joueurs. De là le club s'est renforcé en ce début de mercato pour être plus solide défensivement donc réelleement ce devrait être un match engagé. Sans oublier qu' à Valenciennes il y a d'anciens berrichons qui auront à coeur de vouloir faire la différence. *
Donc pour faire la différence, il faudra saisir les opportunités qui se présentent et tout faire pour ramener au minimum 1 point. 

Nous devons afficher du sérieux, de la confiance,de la solidité...ce qui est en règle générale notre point fort sur des matchs à l'extérieur. Il faut garder une base solide pour bien se projeter à Valenciennes - comme on a su le faire sur les derniers matchs Aller.

La clé du match ? Plus on va avancer dans le match sans prendre de buts et en étant toujours au contact, plus on aura de chance de bien finir cette rencontre. C'est notre force. A l'extérieur on déploit un jeu plus débridé et on saisit chaque opportunité. On va y croire jusqu'au coup de sifflet final pour ramener au moins 1 point.

Nous avons une semaine à 3 matchs mais on va prendre les matchs les uns à la suite des autres sans se poser de question. J'ai un groupe étoffé et de qualité donc tout le monde va être concerné par les matchs à venir."

------------------------------

Interview de Loic NESTOR                                                                                                     (Le 11/01/2018)

Loic, tu es dans ta 3ème saison à Valenciennes après 3 saisons à la Berri comment se passe ta vie nordiste ?
« Cela se passe bien, j’ai été très bien accueilli. Nous bénéficions de bonnes conditions de travail. Le club a vécu des moments difficiles depuis mon arrivée, toutefois nous nous sommes accrochés pour nous maintenir lors de ma première année et nous sommes aujourd’hui en reconstruction. Nous sommes en progression et essayons de nous améliorer en donnant le meilleur de nous-mêmes. »

Vous venez de jouer au Vélodrome contre l’OM que vous avez amené aux prolongations, comment as-tu vécu ce match ?
« C’était une belle expérience de jouer dans ce stade. Nous avons souffert et malgré tout avec un peu réussite nous aurions peut-être pu faire mieux. C’est cependant une belle performance d’ensemble qui doit nous servir pour le futur. »

Tu es, avec d’autres berrichons, un cadre de l’équipe de Valenciennes, comment envisages-tu la deuxième partie de saison ?
« A titre personnel, c’est vrai que nous devons continuer à faire passer des messages aux plus jeunes et apporter notre expérience. Nous devons notamment progresser dans la régularité de nos performances ce qui n’a pas été le cas en première partie. Nous souhaitons comme beaucoup évoluer en Ligue 1 et nous faisons le maximum pour y arriver. »

Vous êtes plusieurs anciens berrichons à Valenciennes, suivez-vous toujours la Berri ?
« C’est vrai que nous sommes pas mal, bien sûr que nous parlons de  la Berri, notamment avec Sébastien (Roudet). Nous sommes même habituellement plutôt des supporters car c’est vrai que nous sommes toujours en contact avec des membres du club. Nous sommes tous heureux du retour en Ligue 2 et nous percevons de l’extérieur que le club a changé et qu’il est reparti sur de bonnes bases. Vendredi, ce sera donc un match un peu particulier car nous allons jouer contre notre ancien club et là nous ne serons donc pas supporters car notre objectif sera de gagner ce match. »

-----------------

INTERVIEW DE SEBASTIEN ROUDET                                                                                (le 10/01/2018)

Tu es retourné dans le Nord à Valenciennes l’un de tes anciens clubs, les retours ne sont jamais faciles comment cela s’est passé ?

« La première saison a été difficile car j’ai eu une longue blessure, la deuxième partie de saison s’est bien déroulée notamment avec l’arrivée de Faruk HADZIBEGIC. J’ai ensuite fait une bonne 2ème saison et pour ma 3ème, la première partie a également été plutôt bonne. J’ai retrouvé de la confiance au fur et à mesure et c’est vrai que même s’il y a eu des changements à la présidence, j’ai retrouvé un entourage que je connaissais et favorable au travail quotidien. »

Quand on évolue avec un coach (Réginald RAY) qui a été un co-équipier les rapports sont-ils différents ?

« Oui c’est forcément différent, c’est la deuxième fois que cela m’arrive après Cédric DAURY à la Berri. C’est une relation un peu étrange mais il faut garder quelques distances et l’important c’est de malgré tout, bien travailler. »

A l’image de Benjamin NIVET, tu démontres que malgré les années il est possible de jouer au plus haut niveau, tu es comme le bon vin ?

« Je crois qu’il faut être passionné de foot, avoir une bonne hygiène de vie avec une ligne directrice, ce qui n’interdit pas non plus quelques plaisirs. Il faut – je pense aussi – avoir de bonnes capacités physiques et des joueurs autour de toi qui aident dans certaines situations.
Aujourd’hui, je suis toujours aussi compétiteur mais je profite au fur et à mesure que le temps avance, je prends plaisir, avec moins de crispation. Les sensations sont sans doute plus fortes car on profite pleinement. »

Ceux qui te connaissent bien, savent l’attachement que tu portes à la région et à ton club formateur , t’es tu fixé une échéance pour un retour dans l’Indre ou en Creuse ?

« Non aucune échéance de fixée tant que je prendrais du plaisir je continuerais à jouer. La seule certitude que j’ai, c’est qu’après ma carrière je reviendrai vivre dans l’Indre. »

---------------

Place au Championnat                                                                                                                              (le 9/01/2018)

Après la qualification à Saint Malo et le tirage au sort des 1/16èmes de finale qui aura lieu ce soir, la Berri va se déplacer vendredi à Valenciennes.

Si les deux équipes sont au coude à coude en championnat, il convient de se souvenir de ce match Aller où la Berri, malgré un bon match pour l’entame de la saison  à Gaston Petit, n’avait pu être récompensée et avait vu les nordistes s’imposer 1-0.

En terme de confrontations, les Valenciennois sont  invaincus  sur leur terrain face à la Berri et mène par 5 victoires à zéro contre un seul match nul 0 / 0 en 1971. Il y a donc matière pour nos « Bleu et Rouge » à rentrer dans l’histoire lors de ce déplacement en ramenant un ou plusieurs points !

Les statistiques et confrontations des 2 clubs

La mission sera forcément compliquée car les ambitions Valenciennoises de retrouver l’élite et l’effectif de cette équipe qui vient de pousser l’Olympique de Marseille en prolongations, sont à ne pas négliger.

De nombreux joueurs ou entraîneurs ont au cours des 25 dernières années, évolué au sein des deux clubs. Parmi les plus emblématiques, citons Steve SAVIDAN, David LE FRAPPER, Karim EL KHEBIR, Laurent DUFRESNE, Thomas DOSSEVI, Rudy HADDAD, Jean-Pierre PAPIN, Frédéric ZAGO, ou encore Victor ZVUNKA.

Cette tradition se perpétue aujourd’hui avec la présence dans l’effectif de Sébastien ROUDET, Loïc NESTOR, Tony MAURICIO, Thiago XAVIER et du coach Réginald RAY. Nous reviendrons cette semaine avec certains d’entre eux, sur le match de Vendredi.

La Feuille de Match

Côté Berri, la reprise a eu lieu ce matin, Mouez HASSEN et Fallou NIANG sont absents dans la liste des joueurs susceptibles d’effectuer le déplacement dans le nord, ainsi que Brian CHEVREUIL qui est à l’essai à Créteil.

 

Galerie

Valenciennes FC - Berrichonne

Le groupe des 18

A noter la convocation de Jessy MARTIN, jeune gardien du Centre de Formation

Suspendus : /

Blessés : M. HASSEN - F. NIANG - L. SOUCHAUD - M. MERGHEM
M. BARTHELME (abs)

------

Point Presse avec Jean-Luc Vasseur

"On reprend ce championnat et les matchs Retour ont toujours une saveur particulière. Face à Valenciennes cette saveur sera celle de la revanche. Même si nous avons conscience que notre adversaire n'aura pas la même physionnomie que le 4 août dernier. J'ai regardé le match de Coupe de France face à l'OM et même si cela reste un match de Coupe où les joueurs surjouent, j'y ai vu de bons joueurs. De là le club s'est renforcé en ce début de mercato pour être plus solide défensivement donc réelleement ce devrait être un match engagé. Sans oublier qu' à Valenciennes il y a d'anciens berrichons qui auront à coeur de vouloir faire la différence. *
Donc pour faire la différence, il faudra saisir les opportunités qui se présentent et tout faire pour ramener au minimum 1 point. 

Nous devons afficher du sérieux, de la confiance,de la solidité...ce qui est en règle générale notre point fort sur des matchs à l'extérieur. Il faut garder une base solide pour bien se projeter à Valenciennes - comme on a su le faire sur les derniers matchs Aller.

La clé du match ? Plus on va avancer dans le match sans prendre de buts et en étant toujours au contact, plus on aura de chance de bien finir cette rencontre. C'est notre force. A l'extérieur on déploit un jeu plus débridé et on saisit chaque opportunité. On va y croire jusqu'au coup de sifflet final pour ramener au moins 1 point.

Nous avons une semaine à 3 matchs mais on va prendre les matchs les uns à la suite des autres sans se poser de question. J'ai un groupe étoffé et de qualité donc tout le monde va être concerné par les matchs à venir."

------------------------------

Interview de Loic NESTOR                                                                                                     (Le 11/01/2018)

Loic, tu es dans ta 3ème saison à Valenciennes après 3 saisons à la Berri comment se passe ta vie nordiste ?
« Cela se passe bien, j’ai été très bien accueilli. Nous bénéficions de bonnes conditions de travail. Le club a vécu des moments difficiles depuis mon arrivée, toutefois nous nous sommes accrochés pour nous maintenir lors de ma première année et nous sommes aujourd’hui en reconstruction. Nous sommes en progression et essayons de nous améliorer en donnant le meilleur de nous-mêmes. »

Vous venez de jouer au Vélodrome contre l’OM que vous avez amené aux prolongations, comment as-tu vécu ce match ?
« C’était une belle expérience de jouer dans ce stade. Nous avons souffert et malgré tout avec un peu réussite nous aurions peut-être pu faire mieux. C’est cependant une belle performance d’ensemble qui doit nous servir pour le futur. »

Tu es, avec d’autres berrichons, un cadre de l’équipe de Valenciennes, comment envisages-tu la deuxième partie de saison ?
« A titre personnel, c’est vrai que nous devons continuer à faire passer des messages aux plus jeunes et apporter notre expérience. Nous devons notamment progresser dans la régularité de nos performances ce qui n’a pas été le cas en première partie. Nous souhaitons comme beaucoup évoluer en Ligue 1 et nous faisons le maximum pour y arriver. »

Vous êtes plusieurs anciens berrichons à Valenciennes, suivez-vous toujours la Berri ?
« C’est vrai que nous sommes pas mal, bien sûr que nous parlons de  la Berri, notamment avec Sébastien (Roudet). Nous sommes même habituellement plutôt des supporters car c’est vrai que nous sommes toujours en contact avec des membres du club. Nous sommes tous heureux du retour en Ligue 2 et nous percevons de l’extérieur que le club a changé et qu’il est reparti sur de bonnes bases. Vendredi, ce sera donc un match un peu particulier car nous allons jouer contre notre ancien club et là nous ne serons donc pas supporters car notre objectif sera de gagner ce match. »

-----------------

INTERVIEW DE SEBASTIEN ROUDET                                                                                (le 10/01/2018)

Tu es retourné dans le Nord à Valenciennes l’un de tes anciens clubs, les retours ne sont jamais faciles comment cela s’est passé ?

« La première saison a été difficile car j’ai eu une longue blessure, la deuxième partie de saison s’est bien déroulée notamment avec l’arrivée de Faruk HADZIBEGIC. J’ai ensuite fait une bonne 2ème saison et pour ma 3ème, la première partie a également été plutôt bonne. J’ai retrouvé de la confiance au fur et à mesure et c’est vrai que même s’il y a eu des changements à la présidence, j’ai retrouvé un entourage que je connaissais et favorable au travail quotidien. »

Quand on évolue avec un coach (Réginald RAY) qui a été un co-équipier les rapports sont-ils différents ?

« Oui c’est forcément différent, c’est la deuxième fois que cela m’arrive après Cédric DAURY à la Berri. C’est une relation un peu étrange mais il faut garder quelques distances et l’important c’est de malgré tout, bien travailler. »

A l’image de Benjamin NIVET, tu démontres que malgré les années il est possible de jouer au plus haut niveau, tu es comme le bon vin ?

« Je crois qu’il faut être passionné de foot, avoir une bonne hygiène de vie avec une ligne directrice, ce qui n’interdit pas non plus quelques plaisirs. Il faut – je pense aussi – avoir de bonnes capacités physiques et des joueurs autour de toi qui aident dans certaines situations.
Aujourd’hui, je suis toujours aussi compétiteur mais je profite au fur et à mesure que le temps avance, je prends plaisir, avec moins de crispation. Les sensations sont sans doute plus fortes car on profite pleinement. »

Ceux qui te connaissent bien, savent l’attachement que tu portes à la région et à ton club formateur , t’es tu fixé une échéance pour un retour dans l’Indre ou en Creuse ?

« Non aucune échéance de fixée tant que je prendrais du plaisir je continuerais à jouer. La seule certitude que j’ai, c’est qu’après ma carrière je reviendrai vivre dans l’Indre. »

---------------

Place au Championnat                                                                                                                              (le 9/01/2018)

Après la qualification à Saint Malo et le tirage au sort des 1/16èmes de finale qui aura lieu ce soir, la Berri va se déplacer vendredi à Valenciennes.

Si les deux équipes sont au coude à coude en championnat, il convient de se souvenir de ce match Aller où la Berri, malgré un bon match pour l’entame de la saison  à Gaston Petit, n’avait pu être récompensée et avait vu les nordistes s’imposer 1-0.

En terme de confrontations, les Valenciennois sont  invaincus  sur leur terrain face à la Berri et mène par 5 victoires à zéro contre un seul match nul 0 / 0 en 1971. Il y a donc matière pour nos « Bleu et Rouge » à rentrer dans l’histoire lors de ce déplacement en ramenant un ou plusieurs points !

Les statistiques et confrontations des 2 clubs

La mission sera forcément compliquée car les ambitions Valenciennoises de retrouver l’élite et l’effectif de cette équipe qui vient de pousser l’Olympique de Marseille en prolongations, sont à ne pas négliger.

De nombreux joueurs ou entraîneurs ont au cours des 25 dernières années, évolué au sein des deux clubs. Parmi les plus emblématiques, citons Steve SAVIDAN, David LE FRAPPER, Karim EL KHEBIR, Laurent DUFRESNE, Thomas DOSSEVI, Rudy HADDAD, Jean-Pierre PAPIN, Frédéric ZAGO, ou encore Victor ZVUNKA.

Cette tradition se perpétue aujourd’hui avec la présence dans l’effectif de Sébastien ROUDET, Loïc NESTOR, Tony MAURICIO, Thiago XAVIER et du coach Réginald RAY. Nous reviendrons cette semaine avec certains d’entre eux, sur le match de Vendredi.

La Feuille de Match

Côté Berri, la reprise a eu lieu ce matin, Mouez HASSEN et Fallou NIANG sont absents dans la liste des joueurs susceptibles d’effectuer le déplacement dans le nord, ainsi que Brian CHEVREUIL qui est à l’essai à Créteil.

 

Galerie
Voir saison précédente