La Berrichonne de Châteauroux
Retour à la liste des actualités | 12 Août 2019 |
Conférence de presse

Conférence de presse d'avant-match !

#CNFCLBC

 

Pour ce premier tour de Coupe de La Ligue BKT, les hommes de Nicolas USAÏ retournent sur la pelouse du Stade René GAILLARD, affronter les joueurs du Chamois Niortais Football Club, 4 jours après la 3ème de journée de Championnat Domino's Ligue 2 (soldée par une défaite 3-0).

Le rendez-vous est donc donné demain à 20h ! Pour l'heure, Nicolas USAÏ s'est exprimé aux micros des journalistes lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match...

Un match pour faire tourner l’effectif ?

« Je me pose la question, Wilfried BEDFIAN a connu une préparation difficile… Il a joué deux matchs où il a été en délicatesse, et je pense que ce n’était pas forcément le bon timing pour intégrer ce jeune. Mais peut être qu’aujourd’hui je peux profiter de ce match de Coupe de La Ligue pour le faire, je me laisse jusqu’à demain matin pour prendre ma décision. Wilfried est un jeune joueur et je ne veux pas le condamner après ces deux matchs de préparation où il a été dans le dur. Je ferais tout pour lui insuffler de la confiance pour qu’il continue à travailler, je l’ai vu jouer 18 ou 19 fois la saison passée : et chaque fois que je l’ai vu il a été très bon, il n’y a pas de raison qu’il ne retrouve pas son assurance. Donc effectivement ce match est peut-être l’occasion de lui redonner confiance, mais ce n’est pas le seul joueur dans ce cas de figure. Aujourd’hui nous sommes en manque de qualité, et certains doivent donner plus sur leurs performances individuelles, et si ces performances sont un cran au-dessus, tout se passera mieux collectivement. Mais je le répète je ne veux pas me cacher derrière des blessés ou des expulsions. Les équipes qui prennent des cartons rouges en début de saison sont des équipes qui sont fébriles. Ce sont des signes que je veux enlever de notre effectif. Il faut être plus discipliné pour corriger ces erreurs. »

 

 

« L’idée de ce match est de se qualifier… »

« Hormis les 5 premières minutes où on n’a pas vraiment touché le ballon, nous avons ensuite réussi à apporter de la fluidité. Romain GRANGE nous a apporteés ce liant entre les blocs et c’est malheureux de se tirer une balle dans le pied comme on l’a fait… Et même ensuite réduit à 10, on a encore des occasions et une maîtrise du ballon, on prend le but dans les arrêts de jeu de la première période. C’est assez difficile mais c’est le jeu… Depuis le match de vendredi on a eu 3 séances d’entrainements. Une séance de récupération, puis de régénération où nous avons travaillé sur le plan défensif avec le bloc équipe, et enfin ce matin on a mis en place des situations avec finition devant le but. L’idée est de travailler l’organisation du jeu à l’entrainement mais également de travailler sur l’aspect de la confiance, plus particulièrement pour les attaquants. Je sais très bien qu’en 3 matchs nous n’avons pas marqué, mais nos joueurs en sont conscients aussi et veulent régler ce problème. L’idée de ce match est de se qualifier mais également de s’en servir pour créer un contenu de bonne facture. On doit être capable de concrétiser dans nos temps forts… Nos joueurs ont la motivation et un certain esprit de revanche. Personnellement si je voyais un attaquant adverse marquer et célébrer avec une série de pompes, ça ne me plairait pas. Les joueurs l’ont vu et ça peut être également une source de motivation, mais ça ne suffira pas pour gagner. Le plus important est de savoir maîtriser le ballon et de le récupérer rapidement quand on ne l’a pas. Nous nous sommes retrouvés samedi avec les joueurs et nous avons parlé ensemble, j’ai entendu des choses positives mais ça ne reste pour le moment que des paroles. Elles étaient assez rassurantes tout de même, de la part de Yannick MBONE notre capitaine, il a complètement assumé son rôle de capitaine. Il a été à son image, mesuré et réfléchi : il ne s’affole pas mais il est conscient de la difficulté actuelle. On ne doit pas tomber dans la psychose, les joueurs doivent tout donner. Nous entrons maintenant dans une autre compétition… Il peut y avoir un ascendant psychologique car Niort sort d’un match où ils viennent de nous mettre 3 buts. Il faut faire en sorte que les forces s’inversent. »