La Berrichonne de Châteauroux
Retour à la liste des actualités
Présentation à la presse

Ce mercredi, Thierry SCHOEN, Président du club, et Bruno Allègre, Président Délégué, ont présenté Nicolas USAÏ, nouvel entraîneur de nos « Bleu et Rouge » jusqu’en Juin 2020. Il s’est exprimé lors de sa présentation à la presse. Voici ses premiers mots devant les journalistes.

"C’est une immense joie de rejoindre ce club que j’ai déjà affronté. Il faut savoir que je connais également Jérôme [Leroy], car nous avons travaillé ensemble à Istres, nous sommes toujours restés en contact pour échanger sur des joueurs ou pour prendre des nouvelles de l’un et de l’autre. Maintenant, suite à l’obtention de mon BEPF, je voulais sauter le pas et entraîner en Domino’s Ligue 2, le club de La Berrichonne de Châteauroux m’a fait part de l’intérêt qu’il avait pour moi, et ça s’est fait naturellement. C’est un club que je connais bien, que j’ai souvent affronté. Ce qui a fait la différence, c’est aussi le fait que ce soit un club formateur : il est toujours intéressant d’avoir un bon vivier de jeunes sur lesquels on peut s’appuyer et quand on est un club de Domino’s Ligue 2 où la réserve est en Nationale 3, qu’il y a des U19 et U17 Nationaux, c’est quelque chose d’attrayant."

"La Domino’s Ligue 2 est un championnat qui m’intéresse, après lequel je cours depuis plusieurs années. J’ai fait une montée avec Istres en 2008, je n’avais pas les bons diplômes donc je me suis retrouvé adjoint, pendant 6 ans au même club : le FC Istres. Ensuite dans le petit club de Marseille Consolat, on a failli monter en Domino’s Ligue 2, ça n’a pas été le cas pour diverses raisons. Il fallait absolument que je passe mon diplôme d’entraineur... Mon club d’origine ne pouvait pas me le financer, j’ai donc décidé de partir au CS Sedan pendant 18 mois. Je me suis accroché, j’ai travaillé et tout mis en œuvre pour obtenir ce sésame. J’en suis désormais titulaire et, c’est vrai que les choses s’enchainent vite : j’ai été diplômé en juin dernier et je suis déjà à la tête d’une équipe de Domino’s Ligue 2. Ça faisait partie de mes objectifs, et ce n’est que le premier..."

"C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’arrive dans ce club. Au-delà de l’aspect technique, de la philosophie de jeu, j’aimerais transmettre cet enthousiasme aux joueurs. Quand on connaît la division inférieure, on voit très vite que la Domino’s Ligue 2 est un monde de pro. Et quand on goûte à ceci, on a envie d’y rester. Ici, j’ai tout ce qu’il me faut pour être épanoui dans mon métier et travailler correctement. J’estime arriver dans un club sain, où il fait bon travailler et bon vivre, donc je suis ravi."

 

« Il faut stopper cette spirale ! »

"J’estime qu’il y a de la qualité dans le groupe, je ne me serai pas engagé sans ça. Il faut simplement stopper cette spirale ! Et elle a été stoppée par l’excellent travail d’Olivier (Saragaglia). Il faut maintenant mettre en place des principes et avoir des joueurs clés à certains postes. Notre meilleur buteur est Grégory Bourillon, je vais tout faire pour donner la confiance nécessaire aux attaquants pour qu’ils marquent. La confiance est primordiale."

"Avant de parler de principe de jeu ou d’organisation, on fait en sorte de mettre les joueurs dans les meilleures dispositions pour que eux soient performants. Je vais faire connaissance avec mes joueurs, pour voir comment on va pouvoir jouer. Si on peut jouer dans un système défini, on a pu voir qu’au Paris FC l’équipe a évolué à quatre derrière. Je verrai si je suis cette voie. J’aime beaucoup avoir des joueurs capables de garder le ballon et de s’épanouir car ça reste tout de même du football et dans ce sport, il y a toujours cette notion de plaisir."

 

« Je suis très heureux de travailler avec lui ! »

"Olivier est plus que mon adjoint, que les choses soient claires. Au lieu de le voir comme une menace, au contraire, quand on a quelqu’un de sa qualité, avec ses compétences, il faut s’appuyer dessus ! Et je suis très heureux de pouvoir travailler avec lui ! A aucun moment il n’a été question que je vienne avec un adjoint. Je connaissais Olivier et le travail qu’il avait déjà fait au club, je sais qu’il est invaincu sur les 8 matchs qu’il a coachés : c’est quelqu’un de compétent, je suis ravi d’être avec lui."

"Avec les joueurs, je suis en phase de prise de contact. Le but est d’aller vite dans la mise en place des relations avec eux, mais je prendrais le temps qu’il faudra. J’ai déjà travaillé avec Nama Fofana à Marseille, et avec Fantamady Diarra à Istres. Concernant les autres, j’en connais certains comme Maxime Barthelmé car à l’époque avec Istres on voulait le récupérer donc on avait regardé ses matchs... Et comme je suis le club depuis quelques temps je connais les joueurs."

 

 

 

Intervention de Bruno Allègre

"Nous avions un entraîneur avec un profil particulier. Nous souhaitions quelqu’un qui soit « neuf » dans l’entrainement d’une équipe professionnelle et pour qui l’enthousiasme était l’une des qualités. Nicolas a tout de suite dit qu’il était prêt à venir et cette démarche passait avant de dire « je vais faire ci, je vais faire ça... ». Il nous a montré son envie de nous rejoindre. Nous nous sommes évidemment renseignés sur lui. Il y a une unanimité pour reconnaître sa rigueur, ses compétences, sa volonté de travail, son implication au quotidien... Il est très important pour toute une équipe de sentir qu’au-dessus d’eux il y a quelqu’un d’impliqué et qui veut faire les choses correctement avec toutes les composantes du club dont la formation."

 

#TeamLBC