La Berrichonne de Châteauroux
Retour à la liste des actualités
Matchs en établissement pénitentiaire

Ce samedi 13 octobre, les joueurs (majeurs) du groupe National 3 se sont rendus à la Maison Centrale de Saint-Maur pour s’entraîner avec les personnes détenues.
A la suite de petits matchs, les jeunes de la Berrichonne ont partagé un verre avec ces derniers avant de visiter les espaces de vie tels que la salle de spectacle, la bibliothèque etc.

Le Centre de Formation de la Berrichonne tient à remercier l’établissement pénitentiaire de Saint-Maur pour son invitation et son accueil.

 

Sébastien DUBROCA (entraîneur N3) : « C’est une bonne expérience pour l’ensemble du groupe. Les garçons avaient une certaine appréhension avant d’effectuer cette rencontre et ce match. Les échanges entre les personnes détenues et les joueurs ont été respectueux. Cela permet de relativiser, d’évaluer le bonheur que nous avons de nous épanouir dans notre passion chaque jour. Le contact avec le personnel fut également enrichissant. »

Esteban (joueur N3) : « Ca nous a permis de voir la réalité en face  « c’est mieux dehors que dedans »

Durell (joueur N3) : « On a appris des choses, on a de la chance de voir nos familles tous les jours. On a l’image des prisons dans les films et séries mais j’étais curieux de voir comment ça se passait dans la réalité. C’est une bonne expérience. Ca s’est très bien passé,  je pense que les personnes détenues ont pris du plaisir, ils étaient très motivés de jouer avec nous. »

Junior (joueur N3) : « Tu te rends compte de la réalité des choses. C’était un bel échange. Certains détenus étaient peut-être un peu admiratifs. Il y a eu du fairplay, des sourires, de la motivation. Certains avaient peut-être un côté « paternel ». C’est une expérience qui fait grandir, on peut faire passer un message autour de nous de ne pas faire n’importe quoi pour ne pas se retrouver dans cette situation. Au départ on avait forcément un peu d’appréhension, mais on est satisfait de l’avoir fait, c’est une expérience humaine intéressante. »

Moïse (joueur N3) : « Le foot réunit, on va au-delà des préjugés. Je suis content de l’avoir fait, pour prendre conscience de la réalité et jouir encore plus de la liberté. »